Le Mobilier de Bureau de Style Contemporain
Le Mobilier de Bureau de Style Contemporain

Les secrets d’un design qui a tout changé

Est-on conscient lorsque l’on visualise un fauteuil de bureau, une chaise de réunion, un siège de bar ou un grand et large meuble niché dans un espace de réception clientèle, de l’impact du style contemporain sur le mobilier de bureau ? Vécue comme la suite logique d’une expression artistique qui a bousculé les codes établis, l’invasion de l’ameublement par les expressions du design a suivi des règles précises qui se sont renouvelées avec les décennies. Nouveaux matériaux, avancées technologiques, vision affranchie du passé, fabrication en série, etc. Mais quels sont donc les secrets de ce style contemporain ?

Le style contemporain : de l’art pictural à l’ameublement

Lorsque l’on qualifie quelque chose de contemporain, on le désigne comme étant d’actualité. Mais en matière d’art, auquel appartient le mobilier, le style contemporain s’applique aux créations du siècle dernier. Comme les tableaux des artistes qui lui donnèrent une identité, le style contemporain a rejeté les règles qui avaient longtemps perdurées. Il demeure encore difficile de définir l’art du XXe siècle tant son éclectisme brise tous les codes. Comment enfermer dans une définition unique l’expression créatrice de tant d’artistes qui ont pu laisser libre cours à leur imaginaire ? Né de la peinture et de la sculpture, ce mouvement a gagné l’architecture et tout naturellement le mobilier. L’essor industriel de la fabrication en série est devenu l’essence même du design contemporain, de l’alliance toujours plus poussée entre un savoir-faire industriel et la créativité, entre la fonction et la forme.

Des ensembles mobiliers façonnés comme un tout

On en revient souvent à cette fameuse Révolution industrielle qui a apporté un souffle inédit, balayant les arts traditionnels pour faire place à une toute autre manière de considérer les objets du quotidien. Fin XIXe et début du XXe siècle, les premières applications sont dévolues aux innovations mécaniques encore sélectives telles que l’automobile, les infrastructures ferroviaires ou urbaines, avec quelques originalités grandioses comme la Tour Eiffel. La maîtrise des arts sur métal s’associe et copie même celle du bois pour créer l’Art Nouveau. L’idée germe et prend vie entre les mains de grands du design tels que Hector Guimard. Il ne suffit alors pas à ce visionnaire de concevoir un bâtiment avec ses escaliers, moulures, fenêtres et façades dans un même esprit esthétique, il y ajoute des ensembles mobiliers assortis. L’Art Déco lui succède, penchant pour plus de simplicité, de lignes droites, de symétrie, bien loin des souples entrelacés de son prédécesseur. Mais si la sobriété est de mise, le principe demeure identique : imaginer le décor comme un tout cohérent. Dès lors, plus rien n’arrête la course du style contemporain.

Un design au service des effets de mode

Tout au long du siècle, les drames internationaux bouleversent la production et la création de meubles de bureau et de maison de style contemporain. Néanmoins, chaque renouvellement imprime sa marque de fabrique et l’ère du temps :

  • l’entre-deux guerres connaît le Bauhaus initié en Allemagne ;
  • l’après Seconde guerre mondiale voit naître la fabrication en série d’objets courants, épurés et fonctionnels, héritage en ligne droite de l’effort de guerre ;
  • les années 1950 s’attachent à l’humeur générale, optimiste et colorée avec des formes pratiques et modernes, débarrassées des modèles du passé, entre rationalité et art, jouant sur les contrastes qu’offrent de nouveaux matériaux tels que le chrome ;
  • le pop art des années 1960 et 1970 propose une multitude disponible grâce à la démocratisation de la production promue par une consommation florissante ;
  • la mode du hi-tech envahit les créations des années 1980, fantaisiste, avec des accents passéistes, qui oscillent entre toutes les ramifications du style contemporain ;
  • etc.


Chaque décennie, ou presque, a laissé son empreinte dans le mobilier de bureau et domestique. Certaines pièces sont aujourd’hui classées comme vintage mais il en ressort que la florissante production existante n’est que le bel héritage de ce siècle de recherches, de tâtonnements et de réussites.

Le meuble bureautique de style contemporain : une révolution née de nouveaux matériaux

Il n’y a pas de style contemporain du mobilier sans l’exceptionnelle avancée technique et scientifique qui a jalonné le siècle dernier et se poursuit, notamment avec la quête de solutions éco-responsables. Alors que la majorité des meubles étaient autrefois façonnés avec du bois, du tissu et quelques raretés comme le verre, les avancées technologiques et les découvertes chimiques ont tout changé.

Les matières déclinées par l’industrie

La Révolution industrielle fut d’abord celle du métal et de tous ses dérivés. Au menu des expérimentations et de leurs résultats favorables, on trouve :

  • l’acier tubulaire que l’on peut ensuite nickeler ou chromer pour concevoir le piètement des tables, chaises et fauteuils de bureau ;
  • l’acier plat flexible et aisé à travailler pour obtenir des courbes ;
  • l’acier feuillard pour créer des feuilles de métal à souder sur le mobilier ;
  • l’aluminium, léger et robuste, quasi-indestructible, idéal pour les structures de sièges professionnels ;
  • le fer blanc très prisé comme revêtement.

Le bois reste une valeur sûre en dépit d’une popularité déclinante selon les décennies. Il se renouvelle et se plie aux exigences en vogue, notamment à celle du moindre coût de production avec :

  • le contreplaqué moulé 3D ;
  • le contreplaqué ou bois stratifié léger et solide pour les assises et les dossiers de chaises de bureau ;
  • le lamellé-collé.

Viennent enfin, mais non des moindres, les grands conquérants de la seconde moitié du XXe siècle :

  • les résines synthétiques ;
  • la fibre de carbone ou de verre ;
  • la grande famille des matières plastiques incluant les polymères, le polypropylène, le polyuréthane, le latex, le polyester, le polychlorure de vinyle et autres thermoplastiques. Celles-ci sont largement exploitées depuis les années 1960 car faciles à adapter à toutes les créations, tour à tour souples, dures, aisées à colorer et malléables en tout point ou presque.

Les goûts et les couleurs du genre contemporain

Marqué par ses modèles à succès, le style contemporain se décline de nos jours en une nomenclature qui offre toute liberté aux concepteurs, créée des tendances et suit la sensibilité de la clientèle :

  • le design ;
  • le style industriel ;
  • le vintage ou écho de la version très pop du style contemporain, née dans les années 1960-1970 ;
  • le style scandinave ;
  • le néo-classique qui parvient à marier les codes les plus traditionnels avec les matériaux en vogue ;
  • etc.

Cette liste non exhaustive suffit à évoquer les grands succès du genre : les sièges à structure chromée, les chaises à coque unique en polypropylène coloré, les fauteuils mêlant bois et polymères, les assises à revêtement polyester, etc.

Tout l’attrait du style contemporain est d’avoir permis de faire émerger une grande variété de formes, de techniques, de couleurs, de mélanges entre savoir-faire ancestral et maîtrise de matières nouvelles, de l’attrait pour l’originalité la plus exubérante ou la plus sage.

La multiplicité des créations passées inspire toujours les fabricants comme les acheteurs. La production en série et en masse de meubles a forgé le regard des clients. Les grandes enseignes et les marques dévouées à la fabrication mobilière s’efforcent de présenter des équipements de plus en plus performants tout en gardant un esthétisme conforme aux nouveaux codes nés de la grande aventure du style contemporain. Son principe même est l’équilibre parfait entre la fonction de l’objet et son allure. Il n’y a ainsi pas de meilleur exemple que celui de la chaise de bureau, à usage professionnel ou familial : nombreux sont les modèles de sièges ergonomiques à afficher un éclat contemporain basé sur l’élégance de lignes pures, de matériaux éprouvés, de couleurs populaires synonymes d’élégance. De même, le design affirmé d’une chaise de réunion, toute de chrome, de polypropylène aux lignes courbes et de couleur vive, évoque la grande époque du meuble pop. Peu de professionnels refuseront de se laisser tenter par un modèle de chaise design composé d’un polymère résistant et pratique d’entretien, à moins de préférer un ensemble de fauteuils lounge ou sièges aux formes presque classiques, revêtues d’un cuir noir si intemporel qu’ils s’inscrivent dans tout type d’environnement.

Parler de style contemporain revient à désigner une large famille de formes et de modèles qui ont marqué une époque. Au final, l’offre actuelle se compose de tout ce que l’innovation a pu offrir, nourrie de l’imagination éblouissante de designers qui ont apporté une toute autre vision du meuble de bureau. Un siège ergonomique ou une chaise empilable s’invitent aussi bien dans le cadre d’une entreprise que dans le cœur de la maison. Universel de par son éclectisme, le meuble de style contemporain conserve sa place d’honneur dans le catalogue des fabricants et de leurs partenaires tels que Mon Siège.