Comment Choisir une Chaise Vintage ? 4 repères
Comment Choisir une Chaise Vintage ? 4 repères

Trouver la chaise rétro idéale pour votre projet

Donner un caractère unique à son environnement de travail ou son intérieur se résume souvent au choix du bon accessoire, du meuble parfait. Pour qui aime la décoration typée rétro, l’ameublement vintage est un incontournable. Mais celui-ci coûte relativement cher en plus d’être difficile à trouver. Heureusement, de nombreux fabricants s’évertuent à produire des copies très réussies, aussi belles que les originaux et abordables pour tous. Une chaise vintage années 70 ? Un fauteuil de bureau rétro ? Une chaise professionnelle au charme ancien et pas cher ? Découvrez les 4 repères pour vous aider à choisir la chaise vintage qui vous ira comme un gant.

Le meuble vintage : de quoi parle-t-on ?

Très tendance depuis quelques décennies, l’ameublement dit vintage est mis à l’honneur dans les collections de nombreuses grandes enseignes de décoration. Celles-ci rééditent, s’inspirent, copient les grands modèles d’une époque. Le succès de cet engouement recèle quelques éléments séducteurs :

  • un rappel aux racines du meuble contemporain et à ses innovations techniques comme esthétiques ;
  • le goût pour l’accessoire hétéroclite ;
  • la passion pour les meubles de caractère et les belles matières ;
  • l’intemporalité de certains styles tels que le rétro campagne, le vintage industriel ou garage, le vintage chic ou shabby à la fois confortable et chaleureux, la déco pop très colorée des années 60 et 70 ;
  • l’agrément d’un mobilier atypique qui représente un investissement judicieux.

 

Ce retour sur le passé se nourrit de plusieurs vecteurs parmi lesquels :

  • une nostalgie, parfois à rebours pour des générations qui n’ont pas connu les époques concernées ;
  • le goût pour un environnement intérieur qui se démarque ;
  • l’envie de s’équiper de meubles bien finis, résistants, durables tant dans leur qualité que par leur allure ;
  • le plaisir d’investir dans une chaise ou un fauteuil qui, à lui seul, donnera le ton général à une pièce.

 

La décoration d’intérieur n’est pas le seul secteur à tendre les bras à cette mode : les entreprises et les propriétaires d’espaces de bureaux ou coworking se laissent aussi tenter. Se démarquer de la concurrence, affirmer les valeurs d’une société, accueillir son personnel ou ses locataires dans un environnement de travail aussi plaisant que possible, ce sont là les enjeux d’un équipement aux accents délicieusement désuets pour tout chef d’entreprise. Sans oublier que bien des artisans et indépendants se lancent dans l’acquisition de meubles rétro afin de définir l’identité de leur restaurant, café, brasserie, salon de coiffure, de barbier, d’esthétique, etc.

Le choix de sa chaise vintage : une palette de styles

La définition même du mot « vintage » pointe l’aspect ancien d’un objet. Autrement dit, ce qui caractérise un meuble rétro repose sur son âge. Dans le cas de nombreuses copies ou mobilier d’inspiration vintage, on remarque combien le souhait du client est respecté : le meuble paraît ancien mais pas antique ! Le vieux meuble a sa beauté, il ne ressemble guère à la production du moment et impose un style différent, hors des codes du moment. Alors que le mobilier contemporain a émergé au début du XXe siècle grâce aux nouveaux matériaux exploitables et aux nouvelles technologies d’alors, il s’est développé tout au long des décennies qui ont suivi. Passant d’un style Art Nouveau à l’Art Déco, des créations sobres du Bauhaus à l’excellence fantaisiste des années 60 pour aboutir, de nos jours, à une mixité sans pareil, le meuble moderne se perd dans sa propre multiplicité. Comment choisir sa chaise vintage dans ce flot de modèles ? En lien avec ses goûts, la décoration choisie, les avantages recherchés en termes de confort ou d’encombrement minimal, il convient de départager, par exemple :

  • la chaise vintage des années 60 et 70, très colorée, aux formes géométriques ou arrondies, façonnée suivant l’équilibre alors révolutionnaire entre une coque unique en polymère sur un piètement acier ;
  • l’assise rétro industrielle entre cuir et bois sur des pieds métalliques ;
  • le fauteuil de bureau au dessin joliment classique de nos jours, entre une assise et un dossier larges recouverts de cuir et un piètement luge en bois vernis ;
  • l’intemporelle chaise pliante entre cuir, aluminium poli et époxy ;
  • la chaise vintage campagne toute de bois clair ;
  • le fauteuil de salon de type Chesterfield.

 

Chacun de ces modèles fait écho à une époque, aux grandes lignes d’un style qui dura quelques années avant de céder la place à un autre pour revenir aujourd’hui sur le devant de la scène. Les moyens de production en série permettent de rééditer sans fin ces pièces d’exception qui plaisent toujours par leurs particularités. L’audace des designers a défini l’art mobilier au fil du temps et touche encore la sensibilité des consommateurs. S’équiper d’une chaise vintage pour une chambre, un salon, une salle à manger ou d’un fauteuil de bureau rétro permet d’affirmer sa différence en toute discrétion mais avec franchise.

Les avantages d’une bonne chaise de type rétro

Sensibles aux atmosphères qui nous entourent, nous sommes inconsciemment attirés par tel ou tel décor, tenté par la perspective de travailler dans une entreprise qui accorde son cadre de travail à ses valeurs, de passer du temps dans une brasserie à l’ambiance intimiste et chic qui transpire le confort de jolies chaises vintage. Bien souvent, rien n’est plus agréable qu’un petit saut dans le temps jadis ! Mais, outre le fait certain de conférer un plus esthétique indéniable à une maison, une société, une salle de restaurant, un café, un barber shop, un salon de tatouage, etc., la chaise vintage porte en elle les premières manifestations du meuble polyvalent et pratique à vivre. En effet, très tôt, les concepteurs et fabricants ont compris l’importance non seulement de la production en série à bas coût mais aussi les enjeux du modèle économique à venir. Au sortir de chacune des deux guerres mondiales, les designers ont eu l’ambition de rebâtir et d’équiper les nouvelles créations architecturales de meubles fonctionnels qui seraient à la fois pas chers, robustes et pratiques. De plus, l’évolution de nos sociétés industrialisées promettait un meilleur niveau de vie, du temps libre en dehors du travail, une vie de famille plus riche et donc de nouveaux besoins. La vie sociale et intellectuelle s’est démocratisée et l’accueil des gens dans les lieux publics comme l’aménagement de leur cadre de vie nécessita rapidement des créations adéquates. Suivant les besoins établis, ressentis, perçus ou anticipés de la population, les concepteurs ont amené la chaise de bureau comme de salon à une variété au service de chacun, de chaque mode de vie.

 

On retrouve les bases de la pensée des grands concepteurs tels que les artistes du Bauhaus mais aussi des designers de l’après Seconde guerre mondiale dans les pièces reproduites. Ainsi donc, les avantages de la chaise vintage, mis au point au cours de ce siècle de créativité, se déclinent :

  • un confort sans cesse amélioré dans l’optique d’un meuble fonctionnel avant tout : des lignes pures et des matériaux éprouvés (cuir, bois, acier) ;
  • le faible encombrement de la chaise empilable et de la chaise pliante, pour une vie en appartement ou au sein de petites structures professionnelles ;
  • l’originalité et la gaieté jusque dans le décor avec des chaises coques très pimpantes, aux coloris très variés et assortis à des pieds disposés non plus en carré mais en éclaté depuis le centre de l’assise ;
  • l’alliance de nouveaux matériaux aux lignes rétro les plus recherchées (polyuréthane, polypropylène, etc.) ;
  • une alliance du fond et de la forme sans arrêt plus poussée.

 

Une assise vintage pour un décor stylé

Il n’y a rien de plus agréable que de se sentir bien chez soi mais surtout véritablement en phase avec ce qui nous entoure. Une chaise ou un fauteuil vintage se love idéalement dans une pièce en accord graphique avec son allure. Entre revêtement mural, couleur de sol et de tapis, l’équilibre est souligné dans les lignes pures d’un siège rétro adapté. Un fauteuil en cuir et piètement en tubes d’acier chromé sera du meilleur effet au cœur d’une décoration élégante, sobre, pleine de teintes universelles et simples telles que le blanc, le noir, l’ocre, l’écru, etc. Pour les amoureux du style pop, l’éclat des couleurs vives sera joliment mis en avant par l’ajout d’un jeu de chaises vintage années 70 et mieux encore en prenant soin de varier les teintes d’une assise à l’autre. Le choix est vaste, entre rouge, orange, vert, bleu, jaune, etc., et créer son propre assortiment n’est que plaisir. Ce mélange des formes et des couleurs n’est pas réservé au meuble vintage mais il y a trouvé son essence. Il suffit de comparer les grandes innovations esthétiques des décennies passées, et remises d’actualité, avec la tendance du vintage pour en être convaincu. La conception de l’ameublement étant devenue indissociable de l’architecture dès les années 1900, la contribution des grands designers de notre temps a créé des codes qui perdurent de par la qualité de leur réflexion et des résultats obtenus. La cohérence d’un environnement touche chaque élément et les professionnels le savent bien : mieux vaut équiper ses bureaux, son restaurant, son café, son salon, de meubles qui entrent en raisonnance avec la couleur des murs, du revêtement de sol : moquette, parquet, vinyle imitant le stratifié, etc. Les peintures de Dennis Hopper, et tout particulièrement ses vues sur un « diner » dans une rue de New York pointent du doigt cette inhérente évidence : les couleurs et la lumière sont des atouts indispensables à soigner. Le public aime trouver une ambiance, une atmosphère qui le touche, l’invite à entrer. Des chaises vintage empilables de style industriel se fondent dans un café à l’ambiance feutrée, entre bois vernis, sol foncé et lumière douce. De même, l’abondance de coloris éclatants, ravivés par des assises rétro et un éclairage franc, proche de la magie du néon multicolore, suscite l’envie d’un repas aux accents à la fois contemporains et signes de l’émergence du restaurant dédié aux jeunes générations.

 

La mode du rétro persiste et signe, imposant un style hybride entre nostalgie du passé et reconnaissance présente. Les nombreux modèles présentés sur Mon Siège font état de cet engouement encouragé par des designers qui ne cessent de renouveler la chaise vintage pour le plus grand plaisir de leurs contemporains.